Trolleybus & trams de Belgique et d'ailleurs

 

Trolleybus de Gand.

Le 4 mars 1969, le Conseil d’Administration de la MIVG (Société de transport intercommunal de Gand) décida de maintenir les trams sur les lignes 1, 2, 3 &4.
Dans le centre ville, en fonction des possibilités, ces 4 lignes devaient être souterraines. On pensa à cet effet utiliser les canaux. Pour la ligne 3, des tunnels seraient creusés. La forte fréquentation sur la ligne 3 et la nécessité de la prolonger vers de nouveaux quartiers à l’est de la ville (Gentbrugge & Sint Amandsberg) furent moteur dans la décision du CA de la MIVG d’y introduire « provisoirement » le bus au 1er décembre 1969 (lignes 30 Mariakerke-Gentbrugge & 31 Mariakerke - Sint-Amandsberg)

Deux trams de la ligne 3 se croisent dans Cataloniestraat (août 1968).
Sint Jorisbrug (août 1968)

 

Rooigemlaan (août 1968).
Exposition d'un "vétéran" en juillet 1983.

 

Le bus 30 à Sint-Michielshelling (à côté de Korenmarkt) (février 1985).
Le 31 à Emile Braunplein, près de Belfort
(septembre 1981).

 

En 1976, la direction du « Grand Gand » décida d’abandonner l’idée de tunnels pour les trams et de renforcer le réseau en surface. Très rapidement, on se rendit compte de la difficulté de ré-introduire des trams sur la ligne 3. Le Collège de Gand chargea la MIVG de trouver une alternative de qualité. Ce moyen de transport devait être plus souple que le tram coincé sur ses rails, plus sain pour l’environnement que les bus diesel et pouvant transporter beaucoup de voyageurs surtout aux heures de pointe. Deux options s'imposèrent: le trolleybus avec moteur de secours ou le duo-bus . Le duo-bus possède un moteur électrique et un moteur thermique. Au moment du choix, le duo-bus ne semblait pas tout à fait au point et surtout, le prix de revient et les frais d’entretient élevés firent pencher la balance en faveur du trolleybus équipé d’un générateur de secours. C’est donc ce dernier qui fut choisi pour Gand. Cette ligne serait également une "vitrine" pour l'industrie belge. Un projet de création d'une ligne de trolleybus est alors déposé en 1981. Il faudra 8 ans pour qu'il se concrétise ! Deux années seront nécessaires rien que pour obtenir l'autorisation de la Ville de Gand pour l'installation de la ligne aérienne. Celle-ci sera installée par les sociétés Fabricom/Kummler & Matter. Autre étape importante, en 1982, les sociétés VanHool et Acec sont choisies pour construire les 20 véhicules jugés nécessaires.Un prototype sera construit sur base du châssis d'un autobus articule AG280. Ce véhicule sera testé durant plusieurs mois à Solingen (Allemagne) y parcourant quelques 27.000 kilomètres.

 

Le prototype AG280T (O-Bus 83) photographié par Jürgen Lehmann. D'autres photos sont visibles sur cette page.